La fiche pédagogique

ecrire

Organiser la leçon

La fiche pédagogique permet d'organiser la préparation de la leçon ; ensuite, on peut s'y référer lors de la séance.

 

Tous les kits-leçons vendus dans ce site comportent une fiche pédagogique établie sur le modèle suivant. Elle comporte 10 points :

1. Les textes de référence

Noter les textes bibliques utilisés par le moniteur pour la préparation de la leçon, les textes du récit biblique et des textes traitant du sujet abordé. Ils ne seront pas nécessairement lus aux enfants. Ces textes doivent être lus (ou relus) dans leur contexte, dans des versions différentes, afin de bien s'en imprégner et de bien les comprendre. Il peut être utile de lire des commentaires bibliques, d'utiliser un dictionnaire biblique, une Bible à parallèles ...

2. L' objectif

Choisir un objectif. C’est ce que le moniteur désire que les enfants aient appris ou acquis à la fin de la séance (exemples : qu’ils aient compris que Dieu aime chacun tel qu’il est, qu’ils aient pris conscience de l’importance de ne pas laisser le péché s’installer dans leur cœur, qu’ils découvrent de quelles différentes façons ils peuvent servir le Seigneur à leur niveau, etc.)

Attention ! Il faut en choisir UN SEUL et s’y tenir, ce qui n'est pas forcément facile, car on peut retirer de multiples enseignements d'un seul passage biblique. Cet objectif unique sera le fil conducteur de toute la séance.

3. L'accroche

Elle permet d'attirer l’attention des enfants en quelques minutes, afin qu’ils aient envie d’en savoir plus, qu’ils se sentent concernés par le sujet qu’on va aborder. Elle consiste à interpeller par une mise en situation, une anecdote, un jeu, une expérience, un objet ou un animal, un sketch, une marionnette, un témoignage… Il est préférable d'éviter d’annoncer de façon directe le récit qui va suivre (je vais vous parler de Zachée), mais plutôt d'amorcer l'intérêt en faisant ressortir un aspect inattendu de l'histoire (je vais vous raconter l’histoire d’un homme qui était détesté par tout le monde). Il est souvent plus facile de trouver une accroche après avoir rédigé la leçon.

4. La leçon

  • Faites un plan de votre leçon. Sur votre fiche, évitez d’écrire tout ce que vous avez à dire, afin de ne pas être tenté de lire votre texte aux enfants. Écrivez seulement le plan. Celui-ci doit comporter 3 points principaux au maximum, puis plusieurs étapes correspondant au développement secondaire du récit ainsi que les aides visuelles, lectures bibliques, activités particulières …. Cela est suffisant, car cette partie de la séance ne doit pas dépasser 20 minutes.
  • Notez les applications à l'enfant. Lire une histoire ou exposer un thème ne suffit pas ! L'enfant a des difficultés à en faire une application pour sa propre vie. Il nous faut pousser la réflexion jusqu'à trouver les applications pratiques pour lui-même et savoir les expliquer. ("Pourquoi m'appelez-vous Seigneur, Seigneur, et ne faites-vous pas ce que je dis ?" (Luc 6.46) Cette application doit être apportée au fur et à mesure du récit ; ainsi l’enfant reste attentif et donc reçoit tout en écoutant l’histoire. En effet, on constate que si l'on apporte l’application spirituelle à la fin du récit, l’attention de l’enfant est démobilisée ; il en découle que la partie la plus importante de la leçon est perdue.
  • Un petit truc pour vous aider à trouver une application : on commence la phrase par "ET TOI..." . Attention ! Ne pas la formuler systématiquement de façon interrogative : "et toi, aimes-tu Jésus, lui adresses-tu une prière chaque jour ... ?" Ces questions peuvent mettre les enfants mal à l'aise. Il s'agit, non de mettre en évidence leurs manquements, mais de les guider sur un chemin, de les aider à avancer, de les enseigner. On peut formuler ainsi : "et toi, peut-être que tu ne connais pas encore assez Jésus pour l'aimer, mais sache que lui, il t'aime énormément. Il aimerait que tu passes un petit moment avec lui chaque jour".
  • Deux exemples de plan, avec les 3 points de développement et les applications correspondantes :

Pour une leçon à partir d'un récit biblique :"Abraham obéit à Dieu"

- La situation d'Abraham à Ur -> la situation de l'enfant
- Dieu parle à Abraham -> Dieu te parle (comment ?)
- Abraham obéit et agit -> obéis à Dieu et agis

Pour une leçon à partir d'un thème : "la prière efficace" (on peut l'illustrer avec un ou plusieurs récits bibliques ou des témoignages)

- sincère -> prie avec droiture
- fervente -> prie de tout ton cœur
- avec foi -> attends-toi à l'exaucement

5. La conclusion

  • Elle doit absolument correspondre à l'objectif. Si ce n’est pas le cas, il faut revoir le développement de la leçon.
  • Elle doit être courte : ne pas refaire la leçon ! D’où la nécessité de bien y réfléchir.
  • Elle amène à une réponse. Attention ! Ne pas faire de pression ! L'enfant doit rester libre de ses choix.
  • La réponse doit être pratique. Cependant, l'enfant ne sait pas toujours comment faire. C'est à vous de le lui montrer : si vous parlez du salut, faites un appel ; si vous avez enseigné la bonté, montrez-lui quelles bonnes actions sont à sa portée ; si c’est sur le pardon, conduisez-le à pardonner à une personne précise… Jésus nous a demandé d’enseigner à observer tout ce qu’il a prescrit (Matthieu 28.20).

 6. La prière des enfants

Rédiger une formulation de la prière. Pourquoi ? La prière des enfants, à ce moment de la séance, doit être une réponse à l'enseignement reçu. Cependant, certains enfants ont des difficultés à synthétiser leur pensée ou à trouver les bons mots. Nous devons les aider à formuler une prière cohérente. Pour cela, on peut poser cette question au groupe : "Qu’allons-nous répondre au Seigneur ?" On laisse les enfants s'exprimer, puis on les aide à formuler. Cette formulation peut être écrite au tableau. Ainsi, au cours de la prière, les enfants pourront y jeter un coup d’œil si besoin. Surtout, bien préciser aux enfants que c'est une aide que vous leur proposez. Ils ne sont pas obligés de prier dans le sens indiqué.

7. Le verset à mémoriser

Il doit avoir un rapport étroit avec l'objectif : cela est essentiel pour renforcer l’enseignement reçu. Il doit être facile à comprendre et facile à retenir, adapté à l’âge des enfants. Il existe des ouvrages qui permettent de choisir des versets par thème (Bible Thomson, ou Nouvel Index biblique).

8. Les activités

Sachant que la leçon en elle-même ne doit pas dépasser 15-20 minutes, il est utile de prévoir des activités, des chants, des jeux, etc. Quand la leçon est terminée, les activités permettent de continuer à instruire les enfants sous d'autres formes, de vérifier la bonne compréhension de l'enseignement apporté, et de les aider à mémoriser.

9. Les chants

Préparer une liste de chants sur le thème choisi plus des chants d'introduction et de conclusion de la séance.

10. Les questions

Ce questionnaire sera utilisé juste après la leçon, en tant qu'activité, ou plus tard, dans un jeu de révision ou un concours. Il est plus facile de préparer une série de questions sur la leçon qu’on est en train de travailler que de le faire plus tard.

 


Ajouter un Commentaire




Code de sécurité
Rafraîchir

Echantillons & Programmes

Derniers commentaires

  • Bonjour à tous !

    • Marie TUHIMUTU 22.07.2017 09:53
      Merci Seigneur pour votre vocation. Je pense que tous service quelqu'il soit doit être une vocation.
  • Ce que je crois

    • GNANA 23.12.2016 14:43
      Bonjour Madame, Je suis monitrice et responsable d'une classe d'enseignement au sein d'une église ...
  • Comment enseigner les 2-3 ans

    • Laura Milceus 08.12.2017 15:55
      Wowwwwww thanks for sharing this is a great document for Sunday school and children church.
  • Descriptif du programme d'enseignement

    • Lise Palaprat 18.03.2017 12:26
      Bonjour, Nous travaillons avec cet outil depuis 2 ans maintenant et nous en sommes ravis. C'est un ...
  • Les caractéristiques de l'adolescent

    • hamza benchakroun 31.10.2017 13:24
      j'aime beaucoup ce site bonjour