Sélectionner une page

Au vu du nombre d’heures pass√©es √† l’√©glise, √† l’√©cole du dimanche et √† la maison au contact de la Bible, cela peut sembler surprenant. Par ailleurs, si on interroge les enfants, notamment les plus grands, sur l’enseignement qu’ils re√ßoivent, on entend souvent cette remarque : “c’est toujours la m√™me chose !”. Ils peuvent avoir l’impression de conna√ģtre la Bible, alors qu’en r√©alit√©, ils l’ont survol√©e …

On peut se demander si, trop souvent, les enfants ne re√ßoivent pas en guise de nourriture spirituelle, un ensemble d’histoires : ils savent que David a tu√© Goliath, que Daniel a √©t√© prot√©g√© des lions, que J√©sus a nourri cinq mille hommes. Ils aiment entendre des histoires.

Pour le moniteur ou le parent, il est plus facile et plus attrayant de raconter une histoire que d’exposer des concepts !

 Endoctriner ‚Äď inculquer ‚Äď enseigner

  • Endoctriner, c’est contraindre quelqu’un √† adh√©rer √† une doctrine, √† des id√©es, par propagande, matraquage, intoxication. Citation WIKIPEDIA : “L‚Äôendoctrinement a longtemps √©t√© d√©fini comme l‚Äôacte d‚Äôinstruire ou le processus par lequel on inculque une doctrine, une attitude ou une m√©thode √† des √©tudiants. Avec l‚Äô√©volution de la soci√©t√©, le terme est devenu p√©joratif. L’endoctrinement consiste √† user avec r√©gularit√© de divers moyens de pression psychologique tels que la peur, l’espoir, la culpabilit√© ou encore le mart√®lement ind√©fini des m√™mes affirmations, l’entra√ģnement socio-affectif, etc. en s’employant √† court-circuiter les capacit√©s de r√©flexion critique de celui dont on se propose de modifier les pens√©es, voire la personnalit√©. D’une fa√ßon g√©n√©rale, l’endoctrinement est donc une forme de manipulation mentale.”Enseigner la doctrine ne veut pas dire endoctriner. Gardons-nous de toute pression psychologique, si facile quand on s’adresse √† des personnes particuli√®rement r√©ceptives comme le sont les enfants. Il y a une saine fa√ßon de faire conna√ģtre aux enfants ce que Dieu dit, en leur laissant le choix de d√©cision, tout comme le Seigneur J√©sus l’a fait durant son minist√®re terrestre (par exemple : r√©cit de la rencontre de J√©sus et du jeune homme riche Marc 10.17).

  • Inculquer : Faire entrer quelque chose dans l’esprit de quelqu’un de mani√®re durable. On trouve ce mot une fois dans la Bible : Deut√©ronome 6.7. Il peut aussi √™tre traduit par r√©p√©ter, enseigner, litt√©ralement “pi√©tiner”.

  • Enseigner : apprendre, guider, instruire, initier, montrer, expliquer, faire conna√ģtre. On trouve souvent ces mots dans la Bible.”Instruis le jeune homme dans la voie qu’il doit suivre ; m√™me quand il sera vieux, il ne s’en √©cartera pas.”(Proverbes 22.6).

C’est parce que nous croyons au pouvoir de l’instruction et de l’enseignement, que nous veillons √† ce que nos enfants puissent b√©n√©ficier des meilleures √©coles, des meilleurs enseignants, que ce soit pour le domaine scolaire, artistique ou sportif. Pourquoi pas dans le domaine spirituel ?

Qu’est-ce que la doctrine biblique ?

C’est une pr√©sentation syst√©matique, logique et ordonn√©e de ce que nous croyons et enseignons en tant que chr√©tiens. C’est un ensemble de v√©rit√©s sur lequel tout ce que nous croyons et faisons doit √™tre fond√©Les croyants doivent conna√ģtre la doctrine, l’√©tudier, la comprendre, la croire, la garder, la transmettre et l’enseigner. Paul dit √† Timoth√©e : “Et ce que tu as entendu de moi en pr√©sence de beaucoup de t√©moins, confie-le √† des gens dignes de confiance qui seront capables, √† leur tour, de l’enseigner √† d’autres.” (2 Timoth√©e 2.2).

La doctrine est le fondement m√™me de l’√Čglise : “Vous avez √©t√© construits sur les fondations constitu√©es par les ap√ītres et proph√®tes, J√©sus-Christ lui-m√™me √©tant la pierre de l’angle.” (√Čph√©siens 2.20-21)

Elle porte diff√©rents noms dans la Bible : la foi (1 Timoth√©e 4.1), la v√©rit√© (1 Timoth√©e 3.15), la Parole (2 Timoth√©e 4.2), l’√Čvangile (1 Timoth√©e 6.3), l’enseignement (1 Timoth√©e 6.3). Elle est cit√©e au moins 50 fois dans le Nouveau Testament.


L’importance de la doctrine

Dans son livre “Tu ferais mieux d’y croire”, (voir ce livre) David PETTS, pasteur des Assembl√©es de Dieu en Angleterre, √©lu √† la pr√©sidence du mouvement mondial de Pentec√īte, dit : “Il y a quelque temps, j’√©tais invit√© √† apporter la Parole dans un groupe de maison interconfessionnel, un groupe de pri√®re charismatique. Au cours de la conversation, une jeune femme tr√®s sinc√®re fit la remarque suivante : Je ne veux pas de la doctrine. Je veux Dieu.
Sa d√©claration refl√®te tout √† fait l’attitude de bon nombre de chr√©tiens dans le monde actuel, qui sont las de la s√®cheresse mortelle des dogmes de chaque d√©nomination et soupirent apr√®s une r√©alit√© vivante de la vie dans l’Esprit. Toutefois, m√™me si cette attitude est bien compr√©hensible, elle n’en demeure pas moins fondamentalement dangereuse. A l’instar des bateaux √† voiles, non seulement on a besoin du vent de l’Esprit (qui est vraiment n√©cessaire) pour gonfler nos voiles et nous faire avancer pour Dieu, mais on a √©galement besoin de la quille pesante de la saine doctrine pour garder le vaisseau droit les flots de la vie. Ce que nous croyons a une importance primordiale.”

“Afin que nous puissions √™tre instruits de sa doctrine, le Seigneur a √©tabli des enseignants dans son √Čglise : “C’est lui qui a donn√© les uns comme ap√ītres, d’autres comme proph√®tes, d’autres comme annonciateurs de la bonne nouvelle, d’autres comme bergers et ma√ģtres, afin de former les saints pour l’Ňďuvre du minist√®re, pour la construction du corps du Christ, jusqu’√† ce que nous soyons tous parvenus √† l’unit√© de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, √† l’√©tat de l’homme adulte, √† la mesure de la stature parfaite du Christ. Ainsi nous ne serons plus des tout-petits ballott√©s par les flots et entra√ģn√©s √† tout vent d’enseignement, jou√©s et √©gar√©s par la ruse et les manŇďuvres des gens ; en disant la v√©rit√©, dans l’amour, nous cro√ģtrons √† tous √©gards en celui qui est la t√™te, le Christ.” (√Čph√©siens 4.11)

 

Enseigner la doctrine … aux enfants ?

L’√©glise primitive √©tait fond√©e sur la doctrine. Les ap√ītres savaient que le premier besoin des nouveaux convertis √©tait l’enseignement : “‚Ķ en ce jour-l√†, environ trois mille personnes furent ajout√©es √† l’√Čglise. Ils √©taient assidus √† l’enseignement des ap√ītres, √† la communion fraternelle, au partage du pain et aux pri√®res.”(Actes 2.42)

Dans un monde difficile pour les enfants, l’enseignement de la doctrine les rassure. Leur foi n’est pas fond√©e sur ce qu’ils pensent, ce qu’ils voient ou ce qu’ils ressentent seulement, mais sur ce que Dieu a dit et √©crit dans sa Parole.

L’enseignement de la doctrine leur permet d’avoir une vision juste des choses : “Ta parole est une lampe pour mes pieds, une lumi√®re pour mon sentier.” (Psaume 119.105)

L’enseignement les aide √† se d√©velopper harmonieusement : “‚Ķ depuis ta plus tendre enfance, tu connais les √Čcrits sacr√©s ; ils peuvent te donner la sagesse en vue du salut par la foi qui est en J√©sus-Christ. Toute √Čcriture est inspir√©e de Dieu et utile pour enseigner, pour r√©futer, pour redresser, pour √©duquer dans la justice, afin que l’homme de Dieu soit √† la hauteur,parfaitement √©quip√© pour toute Ňďuvre bonne.” (2 Timoth√©e 3.16). “Et J√©sus progressait en sagesse, en stature et en gr√Ęce aupr√®s de Dieu et des humains.” (Luc 2.52)

L’enseignement de la v√©rit√© les rend libres : “Vous conna√ģtrez la v√©rit√©, et la v√©rit√© vous rendra libres.” (Jean 8.32). Libres de choisir, libres de rejeter les mensonges de l’ennemi, libres du pouvoir du p√©ch√©, libres de toute crainte.

 La doctrine les aide √† ob√©ir. “Comment un jeune homme rendra-t-il pur son sentier ? En observant ta parole.” (Psaume 119.9) Mais comment ob√©ir √† la parole si on ne sait pas ce qu’elle dit ? “Mon peuple p√©rit parce qu’il n’a pas la connaissance.” (Os√©e 4.6)

Charles SPURGEON √©tait un pasteur baptiste √† Londres au 19√®me si√®cle, un des plus grands pasteurs et pr√©dicateurs de tous les temps. Il fonda et d√©veloppa de nombreuses √©coles du dimanche ainsi qu’un grand orphelinat. Il croyait fermement √† la conversion des enfants et encourageait tous ses moniteurs d’√©cole du dimanche √† enseigner les doctrines bibliques. Il disait :

“Nous avons entendu dire par quelques-uns que les enfants ne peuvent pas comprendre les grands myst√®res de la religion. Nous connaissons m√™me quelques moniteurs d’√©cole du dimanche qui √©vitent soigneusement de mentionner les grandes doctrines de l’√©vangile parce qu’ils pensent que les enfants ne sont pas pr√©par√©s √† les recevoir. Je maintiens qu’il n’y a aucune doctrine de la Parole de Dieu qu’un enfant capable d’√™tre sauv√© ne soit capable de recevoir. Je voudrais qu’on enseigne aux enfants toutes les grandes doctrines de la v√©rit√© sans aucune exception pour qu’ils puissent plus tard tenir ferme gr√Ęce √† elles”.

Comment s’y prendre ?

Se pr√©parer √† enseigner : pour pouvoir enseigner la doctrine, nous devons la comprendre nous-m√™mes ! Quelqu’un a dit : “Si le professeur est dans le brouillard, les √©l√®ves seront dans les t√©n√®bres.”

Notre principale recherche est dans la Bible, bien s√Ľr. Mais nous pouvons nous faire aider par de bons livres qui pr√©sentent les v√©rit√©s bibliques de fa√ßon ordonn√©e. En effet, les doctrines sont √©parpill√©es dans toute la Bible. Certains les ont longuement √©tudi√©es afin de les discerner et de les comprendre avec justesse. Ils les ont r√©pertori√©es dans des ouvrages accessibles √† tous. Ne n√©gligeons pas ces tr√©sors, ne nous contentons pas d’une doctrine “approximative” pour notre propre vie d’abord, mais aussi pour notre enseignement en direction des enfants ! “Efforce-toi de te pr√©senter devant Dieu comme un homme qui a fait ses preuves, un ouvrier qui n’a pas √† rougir, mais qui expose avec droiture la parole de la v√©rit√©.” (Timoth√©e 2.15)

Le Saint-Esprit nous aide : “‚Ķil vous conduira dans toute la v√©rit√©.” (Jean 16.13)

Sur le terrain : Il faut bien s√Ľr, comme pour tout ce que nous apportons aux enfants, enseigner de fa√ßon simple, attrayante, captivante, adapt√©e √† leur √Ęge. En ce qui concerne la doctrine, trois points sont essentiels pour son enseignement :

  • avec m√©thode : les programmes doivent √™tre organis√©s de fa√ßon √† traiter la plupart des doctrines bibliques, en rapport avec l’√Ęge des enfants, bien s√Ľr. La doctrine biblique √©tant logique, il faut la pr√©senter de fa√ßon claire et structur√©e. L’enfant saisit mieux si chaque √©tape de la le√ßon s’appuie sur la pr√©c√©dente. Bien √©videmment, on ne peut convaincre sans le secours du Saint Esprit. Cependant, une le√ßon bien structur√©e aide les enfants √† comprendre.
  • avec pr√©cision : une v√©rit√© √† la fois ! Une des principales erreurs des moniteurs est de dire trop de choses lors d’une s√©ance, d’apporter un enseignement trop riche. On peut rarement enseigner la totalit√© d’une doctrine biblique en une seule fois…

  • de mani√®re pratique : chaque doctrine doit √™tre appliqu√©e √† la vie quotidienne des enfants. “Mais quiconque entend de moi ces paroles et ne les met pas en pratique sera comme un fou qui a construit sa maison sur le sable.” (Matthieu 7.26). Lors de la pr√©paration d’une le√ßon, si vous ne parvenez pas √† trouver une application pratique pour les enfants, c’est que votre enseignement n’est pas √† leur port√©e.

On peut aider les enfants en les entra√ģnant √† formuler les fondements de leur foi. Posez r√©guli√®rement des questions comme : dis-moi pourquoi tu es s√Ľr d’√™tre sauv√©, pourquoi tes p√©ch√©s sont pardonn√©s, pourquoi tu n’as rien √† craindre‚Ķ Faites-le de fa√ßon stimulante et encourageante.

Les chants proclament aussi ces v√©rit√©s. Encouragez les enfants √† y croire de tout leur cŇďur.La pri√®re est essentielle afin que le Saint-Esprit √©claire l’esprit des enfants, sauv√©s ou non. 

 

Principales doctrines à enseigner

Le programme g√©n√©ral d’enseignement des enfants devrait aborder au moins une fois chacune de ces doctrines, selon le niveau d’√Ęge :

DIEU
Dieu unique, en trois personnes
Dieu est le créateur
Dieu est saint
Dieu est juste
Dieu est amour
Dieu est tout-puissant
Dieu est fidèle
Dieu ne change jamais
Dieu est partout
Dieu sait tout et voit tout
Dieu est mis√©ricordieux et plein de gr√Ęce
Dieu est patient

J√ČSUS-CHRIST
Il est Dieu le Fils, humain et divin
Seul médiateur entre Dieu et les hommes
Il est mort sur la croix puni pour les pécheurs
Il est ressuscité, il a triomphé
Il a été glorifié, il est Seigneur
Il prie pour les croyants
Il nous prépare une place au ciel
Il revient

LE SAINT-ESPRIT
Il est Dieu le Saint-Esprit
Il vit dans les croyants
Il donne l’assurance du salut
Il transforme √† l’image de Christ
Il convainc de péchéIl guide les croyants
Il aide dans la vie et le service du croyant
Le baptême du Saint-Esprit, promesse manifestée par le parler en langues
Les dons spirituels

LA BIBLE
Elle est la parole de Dieu, inspirée de Dieu
Elle est vraie, infaillible
Elle révèle qui est Dieu
Elle est le miroir de l’√™tre humain
Elle montre le chemin à suivre

L’√äTRE HUMAIN
Il a √©t√© cr√©√© √† l’image de Dieu
Il a été créé pur et innocent
Il est tombé dans le péché par transgression volontaire
Il est pécheur par nature et par ses actes
Il est aim√© de DieuL’humanit√© demeure dans la condamnation

LE P√ČCH√Č
Le péché est une rébellion contre Dieu
Il doit être puni par Dieu
Il sépare de Dieu
Il est universel

LE SALUT
Une invitation venant de Dieu
La réponse demandée par Dieu par la foi en Jésus-Christen se détournant de son péché
La justification
L’adoption
La régénération
Le baptême

L’EGLISE
Assemblée des croyants en Jésus-Christ, la famille de Dieu
J√©sus-Christ est le chef de l’√©glise
L’√©glise locale ‚Äď l’√©glise universelle
Le repas de la cène

L’AVENIR
A leur mort, les croyants entrent dans la présence de Dieu
Les sauvés recevront un nouveau corps
Jésus-Christ jugera le service des croyants
Le ciel est l’endroit o√Ļ Dieu r√©side, lieu de joie et de gloires √©ternelles
L’enfer est un lieu de punition et de s√©paration √©ternelle d’avec Dieu
Dieu fera un nouveau ciel et une nouvelle terre

AUTRES SUJETS
Le diable est l’ennemi de Dieu et du peuple de Dieu
Les anges sont des êtres spirituels au service des croyants
La mort est la s√©paration de l’√Ęme et du corps