SĂ©lectionner une page

Pourquoi JĂ©sus agissait-il ainsi ?

  • Il avait la foi dans l’action de la Parole
  • Il savait que c’Ă©tait une semence qui porte la vie en elle-mĂŞme
  • Il connaissait la nature de ses paroles
  • “Les paroles que je vous ai dites sont Esprit et vie.” (Jean 6.63) “Ainsi, elle agit en vous, les croyants.” (1Thessaloniciens 2.13)

Certains faits et actes assimilĂ©s par la mĂ©moire, trouveront leur application plus tard : “Tout d’abord, ses disciples ne comprirent pas ces faits ; mais lorsque JĂ©sus eut Ă©tĂ© Ă©levĂ© Ă  la gloire, ils se rappelèrent que l’Écriture avait annoncĂ© cela Ă  son sujet et qu’on avait accompli pour lui ce qu’elle disait.” (Jean 12.16) “Je me souvins alors de ce que le Seigneur avait dit : “Jean a baptisĂ© avec de l’eau, mais vous, vous serez baptisĂ©s avec le Saint-Esprit.” (Actes 11.16).

L’Ă©quilibre : “Ainsi, JĂ©sus donnait son enseignement en utilisant beaucoup de paraboles de ce genre ; il le donnait selon ce que ses auditeurs pouvaient comprendre. Il ne leur parlait pas sans utiliser des paraboles ; mais quand il Ă©tait seul avec ses disciples, il leur expliquait tout.” (Marc 4.33-34)

JĂ©sus enseignait Ă  2 niveaux :

  • les paraboles pour tous les auditeurs
  • l’explication uniquement aux disciples

Comment agit la parole ?

C’est une semence qui peut rĂ©gĂ©nĂ©rer : “En effet, vous ĂŞtes nĂ©s de nouveau, non de pères mortels, mais grâce Ă  une semence immortelle, grâce Ă  la parole vivante et Ă©ternelle de Dieu.” (1Pierre 1.23)

“Que l’homme sans foi ni loi renonce Ă  ses pratiques ! Que l’individu malveillant renonce Ă  ses mĂ©chantes pensĂ©es ! Qu’ils reviennent tous au Seigneur, car il aura pitiĂ© d’eux ! Qu’ils reviennent Ă  notre Dieu, car il accorde un large pardon ! En effet, dit le Seigneur, ce que je pense n’a rien de commun avec ce que vous pensez, et vos façons d’agir n’ont rien de commun avec les miennes. Il y a autant de distance entre ma façon d’agir et la vĂ´tre, entre ce que je pense et ce que vous pensez, qu’entre le ciel et la terre. La pluie et la neige tombent du ciel, mais elles n’y retournent pas sans avoir arrosĂ© la terre, sans l’avoir rendue fertile, sans avoir fait germer les graines. Elles procurent ainsi ce qu’il faut pour semer et ce qu’il faut pour se nourrir. Eh bien, il en est de mĂŞme pour ma parole, pour ma promesse : elle ne revient pas Ă  moi sans avoir produit d’effet, sans avoir rĂ©alisĂ© ce que je voulais, sans avoir atteint le but que je lui avais fixĂ©.” (EsaĂŻe 55:7 Ă  11)

1. Un double constat :

  • mes pensĂ©es diffĂ©rentes sont de vos pensĂ©es
  • mes façons d’agir sont diffĂ©rentes de vos façons d’agir
  • d’abord les pensĂ©es puis les voies.

2. Un ordre double :

  • renoncer Ă  ses pratiques
  • puis renoncer Ă  ses pensĂ©es
  • il est plus facile d’abandonner certains actes, mais le travail doit se faire plus profond au niveau des pensĂ©es.

3. Une double bénédiction céleste :

  • la pluie : dĂ©sagrĂ©able, contrariante : les exigences de Dieu
  • la neige : un sujet de joie, une promesse d’activitĂ©s agrĂ©ables : les promesses cĂ©lestes.

4. Une double action :

  • arrosĂ© et rendu fertile la terre (terre = cĹ“ur)
  • fait germer les plantes : c’est visible, extĂ©rieur
  • le cĹ“ur est changĂ© d’abord, c’est cachĂ© pour l’instant, un travail intĂ©rieur. Ce sont les actes qui suivent la transformation du cĹ“ur. Notre travail visera toujours le cĹ“ur, les pensĂ©es, les actes et la conduite suivra.

5. Un double résultat :

  • la semence au semeur : la semence est faite pour le travail, pour ĂŞtre distribuĂ©e le 1er rĂ©sultat : c’est servir Dieu
  • du pain : ensuite vient la satisfaction personnelle.

Une arme redoutable : “il est Ă©crit”

1. Pour faire face aux tentations

JĂ©sus connaissait la Parole par cĹ“ur, il pouvait rĂ©pondre : “Il est Ă©crit …” (Matthieu 4.4)

2. Pour vaincre l’Accusateur

“Car il a Ă©tĂ© jetĂ© hors du ciel l’accusateur de nos frères, celui qui les accusait jour et nuit devant notre Dieu. Nos frères ont remportĂ© la victoire sur lui grâce au sang de l’Agneau et Ă  la parole dont ils ont tĂ©moignĂ©.” (Apocalypse 12.10-11)

3. Pour que le St Esprit puisse agir, il faut la Parole

“…la parole de Dieu comme Ă©pĂ©e donnĂ©e par l’Esprit Saint.” (ÉphĂ©siens 6.17). Chez Corneille, Pierre annonçait la Parole et Dieu a pu dĂ©verser son Esprit. “Pendant que Pierre parlait encore, le Saint-Esprit descendit sur tous ceux qui Ă©coutaient son discours.” (Actes 10.44)

4. Indispensable pour réussir

“RĂ©pète sans cesse les enseignements du livre de la loi et mĂ©dite-les jour et nuit de façon Ă  observer tout ce qui y est Ă©crit. Alors tu mèneras Ă  bien tes projets et ils rĂ©ussiront.” (JosuĂ© 1.8). C’est pourquoi il faudra armer l’enfant pour l’avenir, en lui inculquant la Parole.

5. Son efficacité

“En effet, la parole de Dieu est vivante et efficace. Elle est plus tranchante qu’aucune Ă©pĂ©e Ă  deux tranchants. Elle pĂ©nètre jusqu’au point oĂą elle sĂ©pare âme et esprit, jointures et moelle. Elle juge les dĂ©sirs et les pensĂ©es du cĹ“ur humain.” (HĂ©b 4.12). Elle tranche entre le pĂ©chĂ© et la justice, elle pĂ©nètre la conscience, elle juge…

Notre condition pour l’apporter

1. Croire dans son efficacité

“Car nous avons reçu la Parole de Dieu tout comme ceux qui Ă©taient dans le dĂ©sert. Or, ils ont entendu ce message sans aucun profit, car lorsqu’ils l’entendirent ils ne le reçurent pas avec foi. Nous qui croyons, nous allons entrer dans ce repos…”. (HĂ©breux 4.2-3)

2. Aimer Dieu

3. Vivre la Parole

“Tu dois aimer le Seigneur ton Dieu de tout ton cĹ“ur, de toute ton âme et de toute ta force.” (DeutĂ©ronome 6.5-9)

4. Aimer l’enfant…

…par notre approche, notre prĂ©occupation Ă  satisfaire ses besoins divers, nous travaillons son cĹ“ur Ă  bien recevoir Sa Parole. “Le cultivateur qui s’est chargĂ© du travail pĂ©nible doit ĂŞtre le premier Ă  recevoir sa part de la rĂ©colte.” (2 TimothĂ©e 2.6)